Cours collectif en micro-garderie MLTC

Une vision globale du travail sur le binôme humain-chien

Les intervenantes

Sandrine Duran : fondatrice de la MLTC (Méthode de libération du tissu conjonctif) et initiatrice de toutes les techniques de travail proposées autour de ce concept. Elle intervient dans les cours collectifs en tant que thérapeute humains-chiens. Elle est titulaire de la certification d’éducateur canin d’Esprit Dog Pro degré 1 (Valence – Espagne).
Pour en savoir plus : www.bodysoulwellness.fr

Lucie Le Sage : coach en médiation animale MLTC, à travers la communication animale MLTC, élève de Sandrine. J’ai effectué plusieurs formations : communication animale MLTC, médiation animale classique et MLTC, ACACED chien, attestation chiens de catégorie, désensibilisation cynophobie, prévention morsures, premiers secours humains et canins.

Les cours auront lieu avec Tao des Loups d’Akairo, Mente et Palma, trois chiens thérapeutes au niveau planétaire et travaillant ensemble de manière complémentaire.

Sandrine Duran - certification d'éducateur canin Esprit Dog Pro degré 1

ATTENTION : Pour bien comprendre la particularité de ce travail et les concepts mobilisés, il est nécessaire de lire la page la communication animale MLTC.

IMPORTANT

Ce travail thérapeutique sur le binôme humain-chien est complémentaire à l’éducation canine, il ne se substitue pas à celle-ci.

Il peut se faire :

En amont, pour poser des bases au niveau de la relation entre vous et votre chien et vous permettre d’intégrer efficacement le travail d’éducation canine qui interviendra ensuite.

En parallèle, pour rendre plus efficace l’intégration des séances ou si votre éducateur canin sent que quelque chose bloque au niveau du binôme et qu’il serait nécessaire de mettre en place un travail sur vous, ou votre famille selon le contexte, pour dénouer la situation.

Après un travail d’éducation canine qui n’aurait pas donné de résultats suffisants.

NB : Je peux également me connecter avec votre chien en CA live pendant une séance d’éducation ou une balade (milieu naturel ou urbain) ou chez vous (si une problématique se passe à votre domicile), en étant en visio, pour décrypter ce qui se passe pour votre chien lors des situations rencontrées.

Le compte rendu contenant les pistes de travail vous est transmis après la séance/balade/ situation.

Le concept

Différence par rapport à une approche classique

En éducation canine classique, on travaille généralement sur le chien lui-même sans prendre en compte l’impact de l’état psychologique et émotionnel de l’humain sur le chien.

Même quand l’éducateur canin a conscience de l’ampleur de cet impact, il est rare qu’il travaille en partenariat avec un thérapeute afin d’aider l’humain à avancer en parallèle de son chien.

Et même si l’humain travaille sur lui avec un thérapeute, la majorité des thérapeutes ne tient pas compte des énergies toxiques présentes dans le tissu conjonctif (ou fascia) de leurs patients et de leur impact sur leur fonctionnement psychique et physique. Ce travail leur apporte bien évidement un soulagement mais ne peut pas les aider à se défaire de ces fonctionnements de façon définitive.

Or, tous les chiens sont des éponges émotionnelles : ils absorbent les énergies toxiques implantées dans le fascia de leurs humains pour les aider à mieux vivre certaines situations et à se sentir mieux.

Par conséquent, si l’humain ne peut pas se libérer de ces énergies, à l’origine des dysfonctionnements, il ne peut pas avancer réellement sur lui-même et, par ricochet, son chien ne peut pas avancer non plus puisqu’il les absorbe en permanence.

Donc, selon les cas, le chien ne va pas vraiment intégrer le travail effectué sur lui et/ou les énergies toxiques vont se reporter sur autre chose et créer d’autres problématiques (comportementales et/ou de santé).

Ces énergies toxiques en vous (=votre jumeau/jumelle toxique ou JT*) influencent donc directement votre relation avec votre chien que cela soit visible et conscient pour vous ou pas. Donc, logiquement, si l’on ne tient pas compte de ces énergies-là, l’analyse des attitudes et réactions des chiens est faussée. Le travail en éducation canine ne peut donc pas être juste.

Travailler en éducation canine avec la MLTC consiste à tenir compte de l’impact des énergies toxiques, présentes en vous, sur votre fonctionnement psychique et physique, sur ce que vous dégagez (à travers votre attitude, votre odeur, votre comportement etc…) et donc sur la façon dont votre chien vous perçoit et dont il réagit.

Le but est de cette approche est de vous accompagner pour que vous puissiez identifier comment ces énergies vous font fonctionner, constater leur impact sur votre chien et surtout comprendre comment les retirer, sortir de leur fonctionnement et avancer durablement avec lui.

*Pour simplifier, les énergies toxiques présentes chez un être humain sont personnifiées et nommées « jumeau ou jumelle toxique » (Sandrine Duran)

Distinction entre les chiens dits "régulateurs" (ou "thérapeutes") en éducation canine et les nôtres

Les chiens « normaux »

Comme indiqué plus haut, tous les chiens absorbent les énergies toxiques implantées dans le fascia de leurs humains.

La majorité des chiens (dits « normaux ») font ce nettoyage énergétique sur l(es) humain(s) de leur foyer uniquement. Ils ne le font ni pour d’autres humains, ni pour d’autres chiens car ce n’est pas leur mission, ils n’en ont donc pas les capacités. Leurs réactions sont influencées par les énergies toxiques de leur(s) humain(s).

Les chiens « régulateurs » (ou « thérapeutes ») en éducation canine

Les chiens « régulateurs » ou « thérapeutes » assistent un(e) éducateur(ice) canin dans un travail d’éducation ou de rééducation des chiens-clients. 

Leur rôle est d’apprendre ou de ré-apprendre à des chiens à s’apaiser, à se sentir mieux et donc à avoir un comportement et donc une communication appropriés en toutes circonstances y compris dans un contexte générateur de stress, de peur ou de colère chez eux.

Tous les chiens ne peuvent pas être « régulateurs », ils doivent notamment être équilibrés et stables sur le plan émotionnel afin de transmettre cela aux chiens-clients et doivent avoir été habitués à tous types de contextes (milieu urbain, campagne, terrasse, etc…). La plupart des chiens « régulateurs » apprennent et transmettent des choses uniquement aux chiens-clients et pas à leur humain. Leur mission est orientée sur l’aide aux chiens. Les chiens « régulateurs » ne sont pas tous capables de s’adapter à tous les profils de chiens, il est rare qu’un même chien puisse aider tous types de chiens.

Sur un plan énergétique, la majorité des chiens « régulateurs » n’épongent pas les énergies toxiques ni sur le chien-client, ni sur son/ses humain(s). Leur rôle ne s’étend pas jusque là. Donc, en général, ces chiens ne peuvent pas transmettre d’indications poussées et précises sur le chien client ou son humain à travers la communication animale. D’une part, ils ne sont pas tous capables de recevoir de telles informations, d’autre part, lorsqu’ils en sont capables, l’éducateur(ice) canin n’est pas formé(e) pour recevoir ces informations et les interprêter de façon juste. Il/elle ne peut donc pas les utiliser de façon efficace dans le cadre du travail d’(ré)éducation.

Puisque le travail des chiens « régulateurs » ne porte pas sur l’ensemble humain-chien et que les énergies toxiques qu’ils portent tous deux ne sont pas considérées, l’analyse est faussée et les résultats ne peuvent pas être durables (ou alors, comme évoqué précédemment, les énergies toxiques créent un problème ailleurs).

Les chiens thérapeutes au niveau planétaire

Tao des Loups d’Akairo, Palme et Mente sont des chiens thérapeutes au niveau planétaire. Ils perçoivent les énergies toxiques présentes dans le tissu conjonctif de toute être humain et animal.

Leur mission est multidimensionelle :

– ils apprennent ou de ré-apprennent aux chiens à s’apaiser, à se sentir mieux et donc à avoir un comportement et une communication appropriés en toutes circonstances.

ils épongent instantanément la partie active des énergies toxiques présentes dans le fascia de l’humain et de son chien. Leurs réactions sont donc influencées par celles-ci.

Grâce à cela, ils ont accès a des informations sur la personne et le chien sur lesquels ils travaillent et sur l’impact des énergies toxiques au niveau du binôme. Ils me transmettent ces informations à travers leur attitude que je décrypte en utilisant la communication animale MLTC et proposent des pistes de travail précises à mettre en oeuvre au niveau de l’humain, du chien et du binôme.
Leur but de ces chiens, par leur travail, est de permettre à la personne de sortir elle-même des fonctionnements (psychiques et physiques) engendrés par ces énergies et, de ce fait, de modifier ce qu’elle dégage énergétiquement, son attitude et son positionnement pour avancer durablement dans la relation et le travail avec son chien.
Cela passe par le fait de prendre conscience de l’existence de ses énergies toxiques, d’identifier le fonctionnement de son jumeau/sa jumelle toxique, de constater leur impact sur son chien et de mettre en place les pistes évoquées.

Le fait, pour les chiens, d’éponger les énergies toxiques actives au cours de la séance permet également à la personne et à l’animal d’intégrer durablement et en profondeur le travail puisqu’ils sont partiellement déchargés de ces énergies.

Tao des Loups d’Akairo, Palma et Mente travaillent aussi bien sur les chiens que sur les humains et ont cette perception des énergies toxiques sur chacun. C’est la grande différence avec le travail des chiens thérapeutes en éducation/rééducation canine. C’est cette vision globale du travail sur le binôme humain-chien par la MLTC que nous souhaitons vous proposer.

Tarifs et informations pratiques:

– 40€ le cours collectif (1h30 à 2h)

– Tarif découverte (1er cours) : 30€

Comment travaillent-ils concrètement en interaction avec les chiens ?

Tao, Mente et Palma constitue actuellement (car rien n’est jamais figé et tout est en perpétuel mouvement) le schéma type de la meute : Alpha, Beta, Omega (respectivement). Ils travaillent tous trois en partenariat sur le plan physique et énergétique. Actuellement, Mente et Palma vont être à même d’aider certains types de chiens. Tao, qui est la plus puissante des trois chiens, a un rôle prépondérant et apportera des choses différentes à tous les profils de chien. De par sa race et ce qu’elle représente (le Tao : la voie du milieu, l’équilibre), elle a un fort instinct de meute et de vrais codes canins.

À noter : A l’état naturel dans une meute de loup, ce sont les Bêta (suiveurs) qui s’interposent physiquement, quand c’est nécessaire, pour faire en sorte que certains comportements cessent et que cela n’engendre pas de bagarre. Ils assurent ainsi la protection physique de la meute et la régulation des conflits en première instance.

En théorie, l’alpha intervient rarement physiquement car il sait qu’il doit rester en vie. En effet, il est le plus à même de prendre les décisions nécessaires pour assurer la survie du groupe. S’il intervient, c’est en dernier recours si les bêta n’ont pas réussi à régler la situation. Cela n’est pas valable dans notre contexte car il faut ajouter à l’équation la présence des humains avec les chiens et considérer l’impact des énergies toxiques sur les chiens (y compris les nôtres). Cela change fondamentalement la lecture du comportement de chaque chien. 

Il faut aussi garder à l’esprit que la plupart des chiens du fait de la domestication et/ou de la mauvaise qualité de certains élevages ont perdu les vrais codes canins. C’est pour cela que beaucoup de chiens peuvent être trop hauts en énergie, avoir du mal à gérer leurs émotions, être harceleurs, etc… Ici, Tao est la plus stable émotionnellement, elle a du recul sur les situations et a de véritables codes canins. Même si c’est l’Alpha, c’est elle qui, actuellement, va intervenir directement sur les chiens avec lesquels elle travaille. Dans un futur plus ou moins proche, cela peut être amené à changer avec l’évolution de chaque chien de notre meute (qui est parallèle à notre évolution personnelle).

Le rôle de Tao est donc de réapprendre les codes canins aux chiens et de leur permettre de réaccéder à cet instinct, à leur force tranquille et à un sentiment de sécurité.

Il n’y a pas mieux, ni plus efficace qu’un chien pour transmettre à un autre chien.

Plus d’info sur Tao, Palma et Mente

En pratique

Nous vous accueillons avec votre/vos chiens pour un cours collectif de 2h dans le cadre d’une micro-garderie éducative MLTC de qui sera précédé ET suivi d’une brève communication animale MLTC.

La communication précédent la micro-garderie

La première communication va permettre de s’assurer que votre chien peut intégrer le groupe de chien prévu ce jour-là et notamment s’il est prêt à intégrer ce qui va se passer en interaction avec Mente, Palma et plus particulièrement Tao, et si cela sera bénéfique pour lui à ce moment-là (il peut y avoir des pré-requis comme une séance d’ostéopathie, un soin sur vous ou sur lui par exemple).

En effet, comme vous l’avez lu plus haut, votre chien absorbe les énergies toxiques qui vous appartiennent.

Quand votre chien est trop chargé, c’est comme si -pour prendre un parallèle humain- il était dans une grande émotion et qu’il avait du mal à avoir les idées claires, à se concentrer, à prendre du recul, etc… Il est donc vain de vouloir lui apprendre quelque chose dans ce cas. En effet, soit l’apprentissage ne sera pas réellement intégré, soit les réactions de votre chien et/ou des autres chiens pourront être inappropriée voire dangereuses. C’est pour cela que parfois, votre chien demande un nettoyage énergétique en MLTC sur lui et/ou sur vous avant le cours collectif. Le nettoyage énergétique MLTC de l’un, de l’autre, ou du binôme maitre-chien va vous permettre et/ou permettre au chien d’avoir plus de recul et d’être moins dans l’émotion donc plus stable. Cela permet aux apprentissages (à votre niveau et au sien) d’être intégrés durablement.

Le nettoyage énergétique MLTC de l’un, de l’autre, ou du binôme maitre-chien va vous permettre et/ou permettre au chien d’avoir plus de recul et d’être moins dans l’émotion donc plus stable. Cela permet aux apprentissages (à votre niveau et au sien) d’être intégrés durablement.

Le cours collectif en lui-même

Le but : Que vous puissiez mieux comprendre votre chien et les chiens de façon générale et comprendre de quelle façon votre attitude influe sur lui et comment la modifier. Pour cela, nous vous expliquerons tout au long de la séance, à travers la communication animale MLTC, ce que fait votre chien, ce que font Tao, Palma et Mente, pourquoi ils le font, ce qui est juste et ce qui ne l’est pas au niveau des interactions entre les chiens présents, ce que créent les énergies toxiques en vous, ce qu’elles vous font projeter et l’impact sur les chiens.

La communication suivant la micro-garderie

Après la séance, je réalise une seconde communication afin de savoir comment votre chien a vécu les choses, pourquoi, ce qu’il a compris, ce que cela lui apporte et les pistes de travail qu’il peut vous donner. De même, je demanderai à Tao des Loups d’Akairo, Mente et Palma ce qu’ils peuvent transmettre à votre niveau et à celui de votre chien.

Vous souhaitez aller plus loin et faire un travail individualisé pour vous et votre chien ? Je propose des séances individuelles de communication animale MLTC et de cani-coaching MLTC (rendez-vous sur les pages concernées : lien CA et cani-coaching)

Info pratiques

Lieu : Bourgneuf-en-Retz – 44680

Nombre de chien max : 4 en plus des nôtres (+ ou – selon le tempérament des chiens)

Le but de ce cours collectif, au format micro-garderie, est que vous puissiez apprendre des choses et acquérir une vision juste des chiens notamment de votre chien : ce n’est pas un service de garde.

Cependant, par la suite, lorsque vous aurez participé à un certain nombre de séances avec votre chien et intégré des notions, nous pourrons aviser, au cas par cas, si vous avez souhaitez faire garder votre chien dans ce cadre.

IMPORTANT

Sous réserve de la communication animale préalable à la séance, nous acceptons tous types de chiens : timide/peureux, harceleurs, hyper-actifs ou considérés comme tel, y compris ceux qui seraient considérés comme agressifs en groupe, et qui ont pu être étiquetés « non adaptés » à ces contextes collectifs par certains professionnels.

Plus d’explications dans la rubrique « Pour aller plus loin »

A noter : un travail préalable peut-être nécessaire sur le binôme avant de faire un cours collectif.

Pour aller plus loin

Comment est née cette idée initiée par Sandrine ?

Sandrine et moi avons eu l’occasion d’échanger avec des propriétaires de chiens de tout type au sujet des garderies canines.

Force est de constater que l’état émotionnel réel du chien est rarement pris en compte dans ce cadre et que les signaux qu’il envoie sont très souvent mal interprétés. Cela est rarement sans conséquence. Bon nombre de chiens ont eu, de ce fait, de mauvaises expériences pendant leur temps de garderie induisant, dans la majeure partie des cas, des troubles de comportement par la suite.

Mais ces mauvaises expériences ne sont pas uniquement celles auxquelles vous pensez d’emblée. Je vous explique : « Mon chien s’est battu avec un autre chien ou mon chien est resté prostré pendant toute la garderie. » Ici, il vous semble évident que l’expérience n’est pas bonne. Mais « Mon chien n’a pas arrêté de jouer de 14h à 18h. C’est vrai qu’il est très sociable et très joyeux, il veut toujours jouer avec tous les chiens et est infatigable. » vous laissera penser que l’expérience a été excellente. Je croise énormément de personnes qui pensent de cette façon car elles ont été mal renseignées (y compris par des professionnels).

 – Qu’en est-il vraiment et quelles sont les conséquences de cette attitude ?

 – Pensez-vous qu’un chien qui joue pendant 4h d’affilées sans parvenir à s’arrêter se sent bien et « est content » ? Pensez-vous vraiment qu’un chien qui, dès qu’il voit un congénère, est incapable de rester calme, tire sur sa laisse à s’en étrangler ou fonce sur lui et ne peut pas s’apaiser à son contact est « très joueur, content et sociable et se sent bien » ?

Non, lorsqu’un chien est équilibré et se sent bien, il est capable de gérer ses émotions avec ses congénères.

Il peut tout à fait être joueur et pourra alors jouer avec un ou plusieurs chiens avec lesquels il se sent en confiance et pas nécessairement d’emblée avec des chiens inconnus. Là encore, il ne jouera pas des heures durant. Il jouera par phases ponctuées de temps de pause. De même, si son congénère ne veut pas jouer ou met fin au jeu, un chien équilibré sera capable de comprendre et d’arrêter de suite son appel au jeu.

Les conséquences d'un chien qui est trop haut en émotion

-sur un plan psychique, cela génère un mal-être chez le chien qui semble jouer mais ne parvient pas à revenir au calme. En réalité, il évacue une émotion intense et n’est pas à l’aise. Cela peut aussi, à terme, générer de l’agressivité selon le profil du chien si celui-ci ne sait pas renoncer et ne supporte aucune frustration.

-sur un plan physique, cette hyperactivité et cet état émotionnel excessif génère un stress oxydatif très important qui va engendrer un vieillissement accéléré de l’organisme et à terme il risque de développer différentes pathologies (notamment au niveau articulaire et osseux). Si l’on compare, on peut penser à certains sportifs de haut niveau dont le corps vieillit plus rapidement.

Pour en revenir aux garderies ou à l’éducation canine dans son ensemble, je pense sincèrement que la vision « classique » des chiens et de l’éducation canine ne suffit pas puisque les énergies toxiques doivent être ajoutées à l’équation. Aider le chien seul n’est pas durable, l’humain doit évoluer également et cela ne peut se faire en ignorant l’existence de ces énergies.

Suite à ces constats et accompagnant de plus en plus d’humains et leurs chiens grâce à la MLTC, nous avons eu envie de vous proposer d’en apprendre davantage à travers ces cours collectifs.

Pourquoi certains chiens sont toujours acceptés dans les garderies et d’autres jamais ?

Les garderies canines acceptent généralement des chiens ne présentant pas de réactions qui pourraient être décrites ou interprétées comme agressives vis-à-vis des autres chiens.

 – Sont-ils pour autant tous bien dans leurs pattes ? A l’aise en groupe ?

Bien sûr, certains chiens sont à l’aise en groupe, gèrent leurs émotions et n’ont pas de souci particuliers. Je pense que ce n’est pas la majorité. Mais la lecture des chiens étant la plupart du temps biaisée, de nombreuses personnes interprètent mal l’attitude de leur chien. Par exemple : « Il tire comme un fou sur sa laisse avant d‘arriver à la garderie, il est super content d’y aller ! » En êtes-vous sûr ? Cette attitude traduit, en effet, une émotion intense et une difficulté à la gérer. Elle peut tout à fait être de la joie, en excès, mais elle peut aussi être une manifestation de stress, d’anxiété voire de peur. Ce n’est pas toujours « l’éclate » qu’on imagine pour ce type de chien quand ils sont dans un groupe (souvent statique qui plus est, ce qui n’est pas naturel, fait monter une pression chez beaucoup de chiens et créé un risque de bagarre facilement évitable).

De plus, étant donné l’absence (en général) d’un chien décisionnaire et réellement codé qui pourrait expliquer des choses aux autres chiens et les encadrer, aucun des chiens présents n’est en capacité de tempérer ceux dont le comportement ne serait pas approprié. Or, les humains qui gèrent les garderies se trompent souvent d’individu lorsqu’ils reprennent/sanctionnent un chien. En effet, ce n’est pas toujours celui qu’on croit qui provoque un conflit, il peut y avoir un chien qui ne fait rien en apparence mais par ce qu’il dégage (agressivité/colère contenu) va engendrer des réactions plus ou moins agressives chez d’autres chiens qui n’auraient pas réagi sans la présence de ce chien déclencheur. La lecture des chiens est fine et doit aussi tenir compte des énergies toxiques que les chiens absorbent pour être complète et juste.

Qu’en est-il des chiens décisionnaires évoqués ci-dessus ?

Parfois, ces chiens peuvent avoir, notamment au départ, une réaction vive (pouvant ressembler à une attaque), vis-à-vis d’un ou d’autres chiens, qui est légitime et nécessaire et qui a un but. Evidemment, cela dépend du tempérament du chien et de ce pourquoi il agit de cette façon là. Ici, je ne parle pas d’un chien présentant un trouble de comportement mais bien de communication canine normale et justifiée de la part d’un chien équilibré. Ce type de comportement, s’il est interrompu trop tôt ou empêché par la personne gérant la garderie, peut avoir des conséquences importantes car une explication entre deux chiens risque de se régler plus vite et plus fort la fois suivante (j’entends ici nécessaire et justifiée selon la position hiérarchique des deux chiens et le comportement attendu des chiens dans une meute).

Les professionnels que j’ai rencontré dans le cadre de garderies/pensions, ne prenant pas en compte tous les éléments nécessaires pour lire/sentir les chiens de façon juste, ne savent pas quand ils doivent intervenir ou pas lors d’une interaction comme celle-ci et comment adapter leur comportement en fonction du tempérament du chien (notamment décisionnaire / (ultra) non décisionnaire). C’est pour cela qu’un chien décisionnaire qui se positionnerait en leader du groupe temporaire (j’entends leader « juste » donc stable et ayant des interactions pacifiques avec d’autres chiens en dehors des actions de remise en place légitime) et qui aurait pour rôle (instinctivement) de faire en sorte que les choses se passent bien dans ce dit-groupe et agissant, quand il le faut, de façon ferme avec certains chiens, ne sera pas accepté dans ce type de contexte car ne serait pas compris, ni géré comme il le faut. Je dis « géré » car il ne s’agit pas de laisser tout faire et de tomber dans l’extrême inverse où on entend que « tout est juste et que les chiens gèrent tout entre eux de la meilleure des façon ». Cela est également faux, et est d’autant plus faux lorsqu’on sait que les énergies toxiques portées par les humains présents avec les chiens ont un impact prépondérant. Le tout est d’apprendre à sentir afin de savoir ce qu’il faut laisser faire, s’il faut intervenir, quand et comment il faut le faire. C’est ce que nous aurons à coeur de vous enseigner à travers ce format de cours collectif MLTC.

Si vous ignoriez tout cela, rassurez-vous, avant l’énorme travail que je fais sur moi en MLTC, avant d’exercer le métier que je fais aujourd’hui, d’avoir énormément appris auprès de Sandrine Duran (qui continue de m’enseigner pour que mes accompagnements soient toujours plus qualitatifs et efficaces), j’ignorais beaucoup de choses moi aussi.

Donc pas de panique, il n’est jamais trop tard pour apprendre ! C’est précisément pour ça, pour vous apprendre à décrypter réellement votre chien, à la comprendre et à mettre en place ce qu’il faut pour le faire évoluer et évoluer avec lui que nous avons décidé de vous proposer les cours collectifs en micro-garderie MLTC.

Palma, Tao et Mente en micro-garderie - printemps 2023
Retour en haut